Actualités Pneus
Mars

 
 
 

Infos Pneus >> Actualités >> 4/03/2011

L'avenir du Pneus passe par le Pissenlit ?

A fin février, Continental a publié un document nous informant qu'ils suivaient, avec intérêt, les résultats d'une recherche réalisée par l'Université de Münster, sur les propriétés latex du pissenlit.

Dans le cadre de ces recherches, une équipe de l'université a, paraît-il, effectué de nombreux tests de cette mauvaise herbe, dont l'aboutissement était la production, par cette plante, d'un élastique qui est aussi solide et aussi durable que le latex produit par les arbres à caoutchouc.

Un professeur à l'Institut de biologie végétale et de biotechnologie de l'Université de Münster, le Dr Dirk Prüfer, a été cité sur le site Tyrepress.com, en disant, « Les premiers résultats de recherche montrent clairement que les pissenlits russe sont capables de produire un caoutchouc naturel de qualité ». « Ses propriétés physiques et chimiques correspondent bien à celles de l'arbre à caoutchouc du Brésil. Mais les producteurs devraient planter des pissenlits sur une grande échelle pour que l'on soit en mesure de les utiliser pour produire du caoutchouc naturel a l'échelon industrielle ».
Dans leur communiqué, Continental a estimé qu'à l'avenir, les pissenlits ont le potentiel de fournir 10% de la demande du marché allemand pour le caoutchouc.

Dans le même article de Tyrepress.com, le Dr Boris Mergell, responsable du service Matériaux et Processus de Développement et l'Industrialisation à Continental, a encore précisé «Le succès de l'adoption du pissenlit comme source de caoutchouc naturel, nous permettrait de répondre, dans des délais relativement brefs, aux fluctuations de l'approvisionnement ».
« Après tout, la plante a besoin d'une seule année entre la semence et la récolte. Pour aller du premier travail de la terre à la récolte du latex, la création d'une plantation de caoutchouc normale nécessite environ cinq à sept ans ».